SCULPTURES & ECRITURES BUISSONNIERES

La pureté est le pouvoir de contempler la souillure (S Weil) 

L'Immaculée Conception 
Chapitre 13 Dominique et Mohamed


Immaculée Conception


Chapitre 13 Dominique et Mohamed



Dominique et Mohamed se font un énorme câlin d’après coït sous la couette, parce qu’il ne fait pas très chaud. Ils se sont mis un CD de Lisa Gérrard et Pieter Bourke pour décoller ensemble dans leurs corps, dans leurs cœurs, dans leurs âmes. Domi est comme assoupi, repu des fragrances sexuelles. Mohamed a les bras relevés et repliés sous sa nuque, à la Saint Sébastien. Mohamed est comme une offrande, qui rumine :

  • Domi, pour finir, ils viennent quand les enfants ?

Dominique sort de son demi-sommeil et répond :

  • Le 28 au soir. J’ai eu Lulu au téléphone juste avant que tu n’arrives tout à l’heure.

  • Elle est chiée, quand même, leur mère de toujours les vouloir chez elle à la Noël !

  • Arrête, Bébé, on en a déjà parlé.

Mohamed demeure toujours allongé sur le dos, Dominique est sur son côté, la main sur le ventre de son amant : il adore lui caresser la peau du ventre, jouer avec la ligne de poils sombres qui part de son nombril jusqu’au sexe.

  • Ils viennent dans la voiture de Lulu. On mettra Lulu et son copain dans la petite chambre bleue. Elle aime bien, cette chambre, Lulu. Jeanjean, il ira dans la chambre rouge. Tu sais qu’il vient avec sa nouvelle copine, Jeanne. Ce n’est pas très courant, Jeanne, comme prénom dans leur génération. Ils viennent directement de chez leur mère. Quant à Tintin, il viendra en train, tout droit de Paris. Il ne reste pas chez sa mère après le réveillon, des problèmes de contrats à régler sur Paris. Il dormira sur le palier, on lui mettra un paravent.

Dominique se tourne de l’autre côté, Mohamed se tourne aussi sur le côté. Il adore sentir les fesses de l’autre à son sexe. C’est lui maintenant qui joue de la main sur le ventre de Dominique. D’étonnants poils couleur de miel, qu’il a Dominique.

  • Tu crois que ça sera bien le réveillon de Noël chez les Vennoz ?

  • Bah, ils sont gentils, non ?

  • Oui, mais on ne les connaît pas beaucoup. Enfin, oui et non. Je me sens bien avec eux, mais on ne se connaît que depuis deux ans en fait. Et puis, ils ont invité aussi Marie, une vieille copine de Marie, le frère de Joseph et son copain. Deux couples gays dans la même soirée : ça augmente la proportion habituelle de gays dans la vallée !

Le sexe de Mohamed durcit au contact des fesses de Dominique. Les lèvres de Mohamed se promènent sur la nuque et les épaules de Dominique. Il a envie de remettre ça.

  • Tu te souviens, mon Bébé, cet été, quand on a fait l’amour, tout en haut de l’Hirmenthaz. C’était bon. C’était bien aussi de s’endormir dans l’herbe. On voyait toute la vallée en dessous de nous.

  • Quand on s’endort comme cela au soleil dans les prairies d’alpage, c’est comme si on se nettoyait de toutes les fatigues de l’année.

  • Mon Bébé, je vais te prendre tout doucement, tu veux bien ?

C’est souvent dans ces moments-là que quelqu’un se met à penser à vous et vous appelle sur le téléphone. Dominique se penche hors du lit pour attraper le combiné, tandis que Mohamed continue lentement.

  • Allo ?

  • C’est Dominique ? C’est Marie Vennoz. Je voulais savoir si vous mangiez tous les deux des fruits de mer et des huîtres, pour le Réveillon.

  • Pas de problème, Marie, on aime plutôt cela tous les deux. Est-ce qu’il faut ramener quelque chose ? Le dessert, les fromages, du vin ?

La voix de Dominique parfois se ralentit et monte plus dans les aigus que d’habitude, à chaque coup porté par Mohamed.

  • Non, non, Joseph et moi, on a tout prévu. Contentez-vous de venir avec le meilleur de vous deux. Tu vas bien, Dominique, tu as une drôle de voix ?

  • Ca va, ça va, merci. Non, c’est peut-être la ligne, tu sais ! A propos, qui vient au réveillon en définitive ?

  • Eh bien, vous deux, mon amie Elisabeth, et puis, le frère de Joseph, Alain, avec son copain,  Jim, un américain, mais qui vit en France depuis qu’il est avec Alain, tu sais. Cela fait sept avec nous deux.

  • OK, ça va. Tu veux un coup de main juste avant le réveillon ? Moi je ne travaille pas, je suis en vacances, et Mohamed ne travaille pas demain après-midi.

  • Non, non, ça va bien. Joseph et  moi, on a pris une journée de congé. On va tout préparer en douceur à nous deux.

  • En douceur à vous deux ! Attention, pas trop de douceurs, sinon le réveillon ne sera pas prêt !

  • Eh, il faut ce qu’il faut, non ? Ce n’est pas à toi que je vais dire cela ! A propos de douceurs, j’ai la petite chambre jaune au dessus de la grange, qui sera disponible pour vous deux, au cas où vous abuseriez de douceurs ! Je sais qu’il n’y a pas loin entre chez vous et les Tremblettes, mais on ne sait jamais, et puis, on ne peut jamais prévoir avec le temps, il peut toujours se mettre à geler, on est fin décembre quand même, non ?

  • OK, on verra bien. T’as raison, on ne sait jamais. Mais enfin, c’est plutôt de la pluie qu’on a en ce moment, non ?

  • Bon, allez, je te laisse. Tu as vu le temps qu’on a encore eu aujourd’hui. De la pluie, de la pluie et encore de la pluie. J’ai l’impression que tout se transforme en eau.

  • Sûr, on n’est pas verni. Ce n’est pas cette année qu’on aura de la neige pour Noël ! Je t’embrasse. N’hésite pas à rappeler si tu as besoin de nous ou de quelque chose. On arrivera vers 20 heures, ça te convient ?

  • Parfait. Allez, bisous à Mohamed.

  • Ciao !

  • Salut !

Dominique repose le combiné à terre. Mohamed se retire. Ils se font face, se sourient, s’embrassent. Mohamed relève les jambes de Dominique et le pénètre profondément.